Articles

Des ouragans sont t-ils possibles en France et sur la région ?

C’est une question que vous vous posez certainement, des ouragans sont t-ils possibles en France ? Oui, et ils sont même plus courant que vous le croyez. En évoquant la France, vous oubliez certainement les départements d’outre-mer. La Guadeloupe ou Saint-Martin par exemple sont des zones souvent confrontées aux aléas météorologiques (de façon parfois violente comme l’ouragan Hugo en 1989 ou Irma en 2017 où les vents atteignaient 300 km/h). La Réunion et Maurice sont également propices à un risque cyclonique même si cela est plus rare.

Voici un exemple des dégâts après le passage de l’ouragan Irma il y a 1 an sur l’île de Saint-Martin (95% de l’île a été ravagée) :

RFI

Et en métropole ?

En métropole il est quasiment impossible de voir surgir actuellement un ouragan (Debbie a défié la règle en 1961 où cet ouragan a frôlé l’Irlande). Les conditions requises pour sa formation ne s’observent pas à proximité du territoire. L’océan doit être au moins de 26°C sur plusieurs dizaine de mètres de profondeur. Ce genre de températures s’observent en Méditerranée mais en surface. Bien que des “Medicanes” sont possibles et qui peuvent prendre des allures d’ouragan. Éventuellement, notre territoire peut être impacté par d’ex-ouragans ayant traversés l’Atlantique, repris par le Jet-Stream et les courants atmosphériques. Cependant, ils ont perdu leurs caractéristiques cycloniques et sont devenus de vulgaires dépressions pouvant causer une tempête. Des tempêtes tropicales sont encore possibles comme Chloé en 1967. Les ouragans, cyclones ou typhons s’observent généralement à proximité des tropiques et de l’équateur.

Ophelia a été un cas particulier. Cet ouragan est passé très près du pays en catégorie 1 (sur 5) à la mi-Octobre 2017. Cet ouragan, après avoir dépassé les Açores a même vu la catégorie 3. Il est passé ensuite en tempête “extra-tropicale” au large de la France en se confrontant aux eaux plus fraîches.

Voici ci-dessous l’image de l’ouragan Ophelia le Samedi 14 Octobre 2017 alors qu’il est en catégorie 3 (vents en rafales supérieurs à 250 km/h). Incroyable de voir ce monstre et la France sur la même carte satellite !

Météociel

Ophelia avait également dégagé beaucoup de sable du Sahara en direction de la France. Ci-dessous une image venant de Vendée. On y voit clairement le sable dans l’atmosphère (photo non retouchée).

Météo Auvergne-Rhône-Alpes – Florian Nougues

Avec le réchauffement climatique, est-il possible d’avoir des ouragans en France à l’avenir ?

La réponse est : oui et non. Pour l’instant, il s’avère que cela est impossible. Il aurait fallu un grand bouleversement de notre climat pour que cela devienne possible. Cependant, dans quelques centaines d’années, cela pourrait s’avérer possible mais ça nous dépasse. La science ne peut pas l’envisager.

Des tempêtes comparables à des ouragans ont été déjà observées en France ?

Oui, de nombreuses tempêtes traversent notre pays, principalement en hiver. Elles n’ont cependant pas les mêmes caractéristiques que les ouragans avec aucune liaison concernant la température de l’océan mais plutôt de violents courants venteux en altitude. Ces tempêtes ont des forces différentes les unes des autres mais certaines ont témoigné d’une violence inouïe. On oublie bien sûr pas les tempêtes Lothar et Martin de Décembre 1999, où des rafales de plus de 190/200 km/h ont pu être relevées en France (169 km/h sur Paris lors de Lothar). Ces tempêtes ont été dignes d’un ouragan de catégorie 1 sur 5. D’autres tempêtes comme celle de 1987 où des rafales de plus de 200 km/h ont été relevées dans le Nord-Ouest de la France (nommé “Ouragan de 87” par les médias) ou encore Xynthia ont fait des dommages sur notre pays.

Voici le satellite de la tempête Lothar en Décembre 1999 :

bm 7 – VIP blog

Ces tempêtes de cette intensité restent globalement rares. Lothar est la tempête du siècle pour son étendue et ses vents. Elles ont chacune différentes caractéristiques. Certaines ont le vent, d’autres ont la houle (comme Xynthia en 2010)..

Axel.

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Axel

Je m'appelle Axel, j'ai 15 ans et je suis passionné par la météo depuis l'âge de 7 ans. Je me suis lancé dans la prévision il y a déjà 5 ans.

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adblock détecté

S'il vous plaît, envisagez de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité