Articles

VERS UNE VAGUE DE FROID ET DE LA NEIGE EN AUVERGNE-RHONE-ALPES FIN FEVRIER ?

Vers un temps plus froid et neigeux fin Février ?

Après le premier mois de l’année 2018 qui s’est avéré être le plus doux jamais relevé, et une début et mi Février contrastée, la fin Février voir le début du mois de Mars risque d’être plus agité avec le pivotement des vents à l’Est et l’arrivé du froid voir de la neige…

Un réchauffement stratosphérique majeur est actuellement en cours dans l’hémisphère Nord, notamment au dessus du Canada où la température est devenue positive entre 12 et 50 km d’altitude, ce qui est rare (alors que les normales s’échelonnent entre -60 et -80°C en cette période). Cela aura des conséquences sur la météo des prochains jours, notamment pour l’Europe.

Comme en témoigne l’image ci dessous qui montre la structure du vortex polaire, nous nous dirigeons vers une scission du vortex polaire, ce qui va fortement le perturber et augmenter le potentiel froid sur l’Europe.

Crédit image @Zac Lawrence sur twitter

 

 

 

 

Ce réchauffement stratosphérique majeur va donc entraîner une déstabilisation importante du vortex polaire, ce qui va favoriser la montée des hautes pressions aux hautes latitudes et des décrochages polaires sur l’Europe.

Ci dessous à gauche, le scénario du modèle GFS (Global Forecast systeme) qui est un modèle Américain. Il voit la montée d’un Anticyclone sur la Scandinavie, l’Islande et le Groenland et le pivotement des vents à l’Est sur le pays avec le placement d’une dépression dans le bassin Méditerranéen apportant dans un flux d’Est de l’humidité.

  • Si ce scénario devait se confirmer, il faudrait s’attendre à des températures beaucoup plus froides et inférieures aux normales de saisons sur toute la France avec des épisodes neigeux jusqu’en plaine en région Auvergne-Rhône-Alpes et globalement sur l’ensemble du Sud de la France

Ci dessous à droite, le scénario du modèle ECMWF/CEP, qui est un modèle Européen. Son scénario témoigne de la montée de l’Anticyclone aux haute latitudes, entre la Scandinavie et le Groenland et, comme son confrère GFS, le pivotement des vents à l’Est/Nord avec le positionnement d’une dépression sur le bassin Méditerranéen, mais plus à l’Est.

  • Si ce scénario se confirme, il faudrait s’attendre à des températures bien inférieures aux normales de saisons, à des gelées matinales et du Mistral mais un temps moins humide avec un risque neigeux moins important.
Crédit image @Météociel.fr

Ceci sont les grandes lignes dont nous disposons actuellement, des décalages vont avoir lieu dans les prochains jours mais ceci sont de bonnes indications.

Il faut savoir que ce genre de situations, issues d’un réchauffement stratosphérique majeur (SSW), perturbent énormément les modèles dû à leur raréfaction. Il y a d’importants décalages à chaque réactualisation des modèles numériques (autrement dit, des écarts types).

Crédit photo @Meteociel.fr, modèle GEFS

Ceci se voit nettement sur les digrammes météo, regroupant sur les courbes du haut la température à 1500 m d’altitude (850 hPa). Les différentes courbes sont les scénarios des différents modèles sur la température à 1500 m d’altitude et la épaisse courbe rouge du haut, les moyennes des différents scénarios. On voit bien que jusqu’au 25 Février (voir les dates en bas), les scénarios divergent pas énormément mais dès le 25 Février, les scénarios font des écarts importants entre eux, alors que les grandes lignes (courbe noir plus épaisse et bleu plus épaisse) voient une importante descente des températures.

En conclusion, rien est calé actuellement mais pour les météorologues de Météo Auvergne-Rhône-Alpes, nous allons, dans la majorité des cas (60/70%), vers un temps beaucoup plus frais avec des températures en dessous des normales de saison et un risque de neige à ne pas exclure.
Crédit photo @Météo Auvergne-Rhône-Alpes sur Facebook

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Axel

Je m'appelle Axel, j'ai 15 ans et je suis passionné par la météo depuis l'âge de 7 ans. Je me suis lancé dans la prévision il y a déjà 5 ans.

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adblock détecté

S'il vous plaît, envisagez de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité